Liberté ! (avec un point d'exclamation)


D'après le titre, on pourrait s'attendre à un spectacle sur la Liberté, mais l'auteur nous prévient que pas forcément, car il est libre de parler de ce qu'il veut. Par exemple de Rome. D'ailleurs tous les sujets mènent à Rome.
Mais dans ce cas, a-t-on le choix ? Peut-on se libérer de Rome ? Et tant qu'on y est, des multinationales, des religions ? Comment même se libérer de l'obligation de devoir faire des choix ?

Ils en parlent...

"C’est jubilatoire. Et pas seulement. Un tourbillon de mots, de pensées d’abord, souvent, saugrenues, et puis qui tissent une toile dont on peine à se défaire aisément, tant ces petits éclats frappent justes – et font du bien."

"Dans la lignée d'un Raymond Devos, mais avec son univers poétique et métaphysique bien à lui, Gauthier Fourcade continue son bonhomme de chemin dans l'excellence. (...) Fourcade, comme à son habitude, s'envole dans les hauteurs en étant fin, drôle et pas dupe de ses à-peu-près. Ce spectacle est l'un de ses meilleurs. Si vous ne connaissez pas l'oiseau, il faut venir le voir dans sa cage dorée." — Jean-Luc Jenner.

T T  " Si on retrouve toujours avec la même jubilation l’écriture de ce fils spirituel de Raymond Devos, en apportant à son jeu un caractère plus théâtral, la mise en scène de William Mesguich constitue un écrin de choix dans lequel le talent de Gauthier Fourcade peut s'épanouir. Bien sûr, vous êtes libre d’y aller ou pas, mais à votre place, on ne raterait pas cette occasion de (re)découvrir cet artiste atypique." — Michèle Bourcet

Il convie ses spectateurs à un grand voyage au pays de la déraison raisonnante et de la logique absurde, dans un univers en expansion où les mots mettent K.O le chaos. On y fera la moue avant de faire l’amour, on y maniera les concepts très délicatement à l’aide de mignonnes marionnettes.

Usant de défi à l’esprit, à la logique, à l’imaginaire, avec une verve utilisant toutes les possibilités drolatiques du langage, comme assistant à l’exposition du monde intérieur de ce savant au regard aigu, le spectacle devient une aventure parcourant le monde et le temps.

Le déterminisme est-il réducteur ? Et la liberté est-elle source d’une dignité pour l’homme ? Ou est-elle une aliénation à un absolu qui exige de remplacer le libre-arbitre par de la magie? Qu’importe – dans son casse-tête existentiel ne l’intéresse au final que la question de l’amour.

De l’esprit, Gauthier Fourcade n’en manque pas. Ce Pierrot aussi lunaire qu’échevelé est tout à la fois poète, philosophe et bien sûr humoriste. Allez-y en toute confiance, vous constaterez vite que vous venez de dénicher la meilleure façon d’aborder votre programmation théâtrale de rentrée

Theatr'auteur

S’appuyant sur un personnage central touché par une étrange maladie qui l’empêche de faire des choix, Gauthier Fourcade disserte sur la vie à la manière des conteurs, et joue avec la langue pour servir son propos et questionner dans un doux délire l’amour, la religion, la démocratie ou encore le libre-arbitre.

Ce tourbillon verbal, philosophique et théâtral nous emporte loin des clichés, des formes artistiques héritées ou imitées et de l’esprit de sérieux. Il a l’oreille absolue : il entend les sonorités internes des mots. Tel Rabelais, il se plaît à débusquer, exploiter et décupler leur cocasserie.

Jusqu’au bout du monde, juste affrété par son imagination, Gauthier Fourcade dispose d’une liberté sans bornes. Il perçoit les mots comme de véritables injonctions ; il n’en piétine pas le sens, il s’en submerge jusqu’à l’ultime éblouissement.

  • Du 6 au 29 juillet à 12h55
  • Relâche le 24 juillet
  • Durée : 1h05
  • A partir de 8 ans
  • Tarif plein : 20 €
  • Tarif réduit * : 14 €
  • Tarif enfant ** : 9 €
  • *14€ pour les détenteurs de la carte de réduction OFF **9€ pour les enfants et pour les compagnies jouant dans le Festival (carte off obligatoire)
  • Auteur : Gauthier Fourcade
  • Interprète : Gauthier Fourcade
  • Mise en scène : William Mesguich
  • Diffusion : Stéphanie Gamarra 06 11 09 90 50
Partagez
Voir le calendrier